SUIVEZ-NOUS

Portraits

Live : Retour sur le concert de Sky Ferreira au Cabaret Sauvage

Léa Vieilhomme

Publié

le

Sky Ferreira - epicmag.fr

Telle une apparition venue du passée, Sky Ferreira nous a fait l’honneur de retourner sur scène au Cabaret Sauvage ce mardi 2 avril, pour un retour tant attendu qu’énigmatique, 10 ans après la sortie de son unique album « Night Time, My Time ».

Une icône indie-pop toujours d’actualité

Mais qui est donc Sky Ferreira ? Ce nom peut être sûrement familier aux personnes ayant grandi avec Tumblr entre 2010 et 2014. Cette plateforme, où les utilisateurs géraient leur propre blog et partageaient leurs inspirations modes comme musicales, était à cette époque le chef lieu de la création de trends ou bien d’esthétiques.

Et c’est à la venue des années 2010 qu’une nouvelle esthétique s’inspirant du grunge des années 90, d’une imagerie mélancolique à la soft emo et tout cela agrémenté d’une scène indé féminine aux textes nihilistes dépeignant une jeunesse désabusée, que Sky Ferreira est apparue aux côtés des plus connues Lana Del Rey, Lorde ou bien Charli XCX.

Cette subculture hybride appelée « Tumblr Girl« , a été le terreau de plus d’un artiste ayant impacté le monde de la musique et qui inspire toujours cette jeunesse ayant grandis auprès de ces « anti-stars« .

Mais à contrario de ses consœurs, Sky n’a pas eu la chance de pouvoir grandir en tant qu’artiste, et d’aussi dépasser ce statut d’icône tumblresque.

La chanteuse, compositrice et mannequin signée chez Capitol Records depuis son adolescence a eu un parcours semé d’embûches ; embûches engendrées par son propre label qui, en voulant contrôler sa créativité et son identité artistique, n’a fait que d’empêcher toutes actualités musicales de sa part.

Depuis son seul album sorti en 2013 « Night time, My Time« , elle n’a réussi qu’à sortir en 2022 son single « Don’t Forget » laissant espérer un nouvel album nommé « Masochism« , dont la date de sortie a été repoussée depuis 2015.

Voir aussi: Entretien avec Luxie : une artiste aux multiples facettes

Cover de « Nigt Time, My Time » photographié par Gaspard Noé.

Une tournée tant espérée qu’intriguante

Comme l’a si bien dit un fan américain dans le public « It’s not everyday that we see Sky« , et cela est bien trop vrai.

Au cœur de la salle boisée et intimiste qu’est le Cabaret Sauvage, une impatience pressante pouvait se sentir dans l’assemblée. Impatience justifiée par le retard important de la star soft-grunge (2h de retard en tout), mais surtout une impatience causée par l’aura mystérieuse qui entoure l’artiste et dont on avait hâte d’élucider.

Du monde était présent, mais pas autant qu’on aurait pu le croire: la salle n’était pas comble, comme si seul quelques élus ont reçu le mémo pour le concert. Cela peut se comprendre aussi par le peu de promotion autour de cette tournée: seulement des publications instagram de l’artiste et une pub sur les réseaux sociaux, mais rien d’autre.

Est-ce qu’on peut interpréter cela par un manque de moyens, d’efforts ou une envie d’offrir une expérience intime afin de pouvoir se livrer en toute simplicité ?

Après des heures d’attente, elle apparaît telle une figure fantasmagorique sur une scène dépourvu de toute scénographie. Seuls les musiciens, une lumière rouge violacée et son aura mélancolique comblaient toute la salle.

Se cachant derrière des lunettes noires et un trench-coat en cuir, sa voix rauque mais clair tel un paradoxe nous accueille dans son univers nocturne avec son morceau « Boys« . Elle donne le ton de la soirée, nous sommes de retour 10 ans en arrière, durant notre adolescence, à crier toute notre peine d’une première relation amoureuse s’ayant achevée dans la douleur et le déchirement.

Elle enchaîne assez rapidement avec les autres morceaux de son album tel que « 24 Hours« , « Ain’t Your Right » ou bien « Nobody Asked Me (If I Was Okay)« . Mais ces morceaux aux sonorités pop-rock se voient interrompu part son dernier single « Don’t Forget« , morceau de synth-pop tout droit sorti d’une nuit des années 80 où on peut s’imaginer Sky Ferreira déambuler, insomniaque, dans une ville aux lumières sans chaleurs.

Elle s’exclame « Don’t Forget », pour ne pas qu’on l’oublie, mais aussi pour ne pas oublier tous les obstacles qu’elle a dû affronter dans sa carrière pour pouvoir enfin revenir sur scène.

(C) Getty Images

C’est seulement après plusieurs morceaux qu’elle s’adresse finalement à nous pour nous dévoiler une exclusivité sans titre, mais que « finger crossed it will be released« . Ce moment est doux, sensible: seule sa voix et un petit riff de guitare peut être entendu. Au milieu de la chanson, elle s’excuse, gênée pour sa voix qui est un peu enraillée. Mais on l’excuse volontiers tellement nous sommes heureux de partager cet instant avec elle et d’enfin traverser sa coquille de femme aux apparences désenchantées.

Je pense que face à nous, nous avions une femme extrêmement timide. A plusieurs reprises les lumières de la scène, qui rappelaient les néons de la nuit, nous aveuglaient, comme pour nous cacher la figure de Sky. Puis à d’autres moments, lorsqu’elle a esquissé de s’approcher du micro pour nous parler, mais a fait demi-tour au dernier moment. Et enfin, lorsqu’elle cache son visage pâle derrière son manteau, comme craintive.

Voir aussi: Découvrez Paola, l’étoile montante de la pop française

Et comment ne pas terminer la soirée avec son titre iconique « Everything Is Embarrasing« . Comme le définirait très bien un commentaire sous son clip « this sounds like getting lost in grunge tumblr pics from 2014 at 3am« , et à ce moment-là, dans la salle, elle chantait pour tous les adolescents que nous étions et qui s’identifiaient à ses paroles.

Finalement il n’y que le titre de ce morceau qui est embarrassant, mais en rien la carrière de Sky Ferreira ainsi que son concert ne l’ont été.

Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Nerlov - epicmag.fr Nerlov - epicmag.fr
Musiqueil y a 1 jour

Nerlov : « Pas si grave », un premier album remarquable entre mélancolie et énergie

Florent Vincelot, alias Nerlov, a dévoilé son premier album Pas si grave le 17 mai 2024. Cet opus attendu témoigne...

Nicolas Cini - epicmag.fr Nicolas Cini - epicmag.fr
Cultureil y a 2 jours

Nicolas Cini dévoile « Pas le temps » un premier single poétique face à la société moderne

Nicolas Cini, dans son premier single « Pas le temps », fait une entrée remarquable dans l’univers de la musique...

Mon petit reine netflix - epicmag.fr Mon petit reine netflix - epicmag.fr
Sociétéil y a 2 jours

Décryptage : Mon petit renne (Netflix), une fiction bien trop réelle

Depuis le 11 avril, date de sa sortie sur Netflix, la série britannique Mon petit renne (Baby Reindeer en anglais)...

Portraitsil y a 4 jours

Entretien avec Météo Mirage : un boys band rock, rétro et solaire

Un an après Libre, leur dernier EP, Météo Mirage revient dans les bacs avec un nouveau single, Des histoires. French...

Walter Astral - epicmag.fr Walter Astral - epicmag.fr
Portraitsil y a 6 jours

Entretien avec Walter Astral : Les druides rencontrent la techno le 24 mai à l’Iboat

Le groupe Walter Astral est né d’une rencontre musicale et amicale entre deux jeunes druides parisiens. Fascinés par la nature...

Esken, Astral Bakers, The Lemon Twigs - 15 projets à découvrir absolument Esken, Astral Bakers, The Lemon Twigs - 15 projets à découvrir absolument
Musiqueil y a 1 semaine

Esken, Astral Bakers, The Lemon Twigs : 15 projets à découvrir absolument

« En mai, fais ce qu’il te plaît » et pour l’occasion, la rédaction d’Epic Magazine est de retour pour vous partager...

Interview de Margot Abate Star Academy - Il faut battre le fer tant qu’il est chaud Interview de Margot Abate Star Academy - Il faut battre le fer tant qu’il est chaud
Portraitsil y a 2 semaines

Interview : Margot Abate (Star Academy) : « Il faut battre le fer tant qu’il est chaud »

Après la Star Academy, Margot Abate, du haut de ses 25 ans est de retour avec « Le tour du monde »...

Sumin - epicmag.fr Sumin - epicmag.fr
Portraitsil y a 3 semaines

Décryptage : 5 artistes qui redéfinissent l’univers musical coréen

À tort, nous définissons la musique coréenne comme se limitant simplement à la K-pop. Seulement, ce genre musical, certes très...

Eminem - epicmag.fr Eminem - epicmag.fr
Musiqueil y a 3 semaines

Eminem annonce la sortie de son nouvel album « The Death of Slim Shady (Coup de Grâce)”

Quatre ans après son dernier album Music to Be Murdered By, Eminem alias, un des rappeurs les plus connus de...

Olivia Stone - epicmag.fr Olivia Stone - epicmag.fr
Portraitsil y a 4 semaines

Olivia Stone ou l’étoile montante de la pop belge dévoile son premier EP

Olivia Stone incarne le renouveau de la pop music en Belgique. Née dans un foyer où la musique rock résonnait...

Publicité